coworking Rennes

Le modèle du coworking reprend du poil de la bête

Le coworking est un concept apparu il y a une dizaine d’années dont la popularité n’a cessé de croître.

En 2020, ce secteur s’est vu confronté à des défis sans précédents suite à l’arrivée de la pandémie de Covid-19 et des restrictions qui en ont découlé. Pourtant, malgré cette crise sanitaire, le modèle semble avoir repris du poil de la bête. Lionel Richard est propriétaire d’un espace de coworking situé à Auteuil-le-Roi, en plein centre-ville. Baptisé « À La Fraîche », sa maison de campagne de 170m2 est dotée de bureaux privés et d’espaces nomades, de canapés, de feux de cheminée, d’une cuisine équipée ou encore d’une grande télévision. Il peut accueillir jusqu’à 12 coworkers. Lionel explique : « L’idée dès le début était de partager cet espace. Elle est faite pour des personnes qui sont en télétravail et qui en ont marre de travailler seules. Voir du monde, créer des synergies entre métiers, c’est ça qui est intéressant ! » Cependant, certains craignent que le télétravail ne remette pas en question le modèle attractif des espaces de coworking. Dans ce contexte, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Par exemple, le groupe IWG – fournisseur mondial d’espace de travail flexible – a enregistré une hausse de +31 % de fréquentation en octobre 2020, montrant l’intérêt toujours plus important des collaborateurs pour ces lieux.

Les avantages du coworking sont multiples

Le télétravail et les espaces de coworking ne sont pas exclusifs l’un de l’autre. Le recours au premier peut en fait favoriser l’accès au second. De plus, les avantages du coworking sont multiples. Parmi eux, on peut notamment citer :

  • des pauses plus agréables grâce aux différents espaces mis à disposition comme le coin cuisine, la salle de jeux ou encore les zones extérieures (terrasse, jardin…) ;
  • une meilleure qualité de vie grâce à la possibilité de bénéficier d’un espace focalisé sur le bien-être, loin des nuisances sonores et visuelles de la ville ;
  • une réduction des coûts liés aux charges immobilières, car c’est le propriétaire qui s’occupe de l’entretien et des rénovations;
  • de nouvelles opportunités professionnelles telles que le networking et la collaboration interdisciplinaire.
Pour en savoir plus :   Comment fonctionne le coworking ?

2023 : année charnière pour le coworking ?

Samuel Durand, auteur des documentaires Work in Progress, de la BD Et si on travaillait autrement et de la newsletter Billet du Futur, fait partie des observateurs optimistes quant au coworking. Il explique : « Malgré le télétravail, ces espaces sont incontournables dans le paysage des nouvelles sociétés qui testent des marchés et qui ont besoin de place pour leurs collaborateurs, sans engagement ». Ainsi, le futur devrait permettre à l’activité des espaces de coworking de se bonifier.

Pour preuve, Xavier de Mazenod constate que « des millions d’Européens ont réalisé qu’ils pouvaient travailler depuis n’importe où, et cette souplesse rencontrée est la promesse d’un changement fondamental dans la façon dont ils considèrent leur travail ». Selon certains spécialistes, l’année 2023 serait donc une année clé pour le coworking. Il est en effet possible que celle-ci marque la fin de l’ère du télétravail et le retour progressif vers des modes de travail hybrides, associant activités à distance et présence physique. Une chose est sûre : le rapport à notre travail et à nos lieux de travail ne sera plus jamais le même.

Sources